N3D: Soca Tavigny devrait être plus performant à l'extérieur

 


Soca Tavigny est passé pas loin d'une grosse désillusion et d'une relégation en P1 luxembourgeoise en assurant son maintien en Nationale 3 à l'ABFS lors de l'ultime rencontres la saison passée. «Nous n'étions pas à notre place, mais nos soucis d'effectif en déplacement expliquaient en partie nos difficultés à être compétitifs en dehors de notre salle», explique l'un des deux coach de Tavigny, Alain Mercier (photo ci-contre).«Nous avons ainsi ramé en fin d'exercice pour heureusement nous en sortir sur le fil.»

Comme de coutume, le terme préparation n'existe pas chez les Bastognards. «Honnêtement, je n'ai pas encore eu beaucoup de contacts avec le président, Benoît Parmentier, avec lequel je gère le noyau en duo. Je suis énormément pris en ce mois d'août par le football, où j'entraîne à La Roche en P1 luxembourgeoise. De toute manière, il n'est pas dans nos habitudes de multiplier les matchs amicaux. Les joueurs bénéficient en ce moment d'une grosse mise à niveau physique dans leur club de foot respectif. Ce qui devrait suffire.»
Vu la dernière saison stressante, on ne se montrera pas trop gourmand au niveau des objectifs. «Le but sera clairement de ne plus devoir attendre aussi longtemps pour reconduire notre bail. Pour cela, nous avons gonflé le noyau numériquement, afin de ne plus connaître les mêmes mésaventures en déplacement. Donovan Poncin débutera en salle. Quentin Grommen est un jeune footballeur de 18 ans, qui joue à Virton et qui habite près de Bastogne. Nous pourrons davantage compter sur Kevin Remy, qui quitte La Roche au football pour un club de P3. Même chose avec Kevin Lebrun qui a signé sur le gazon à Sibret en P2. Nous devrions ainsi avoir un banc minimal lorsque nous prendrons la route.»

QUATRE DERBIES QUAND MÊME
Mais c'est à domicile que se déroulera le premier match de championnat à l'occasion d'un derby luxembourgeois contre Boca Junior Libramont le vendredi 2 septembre. «Vu le désistement du MF Habay et les relégations de Sainte-Marie-sur-Semois 87 et d'Areler Futsal Arlon, nous nous retrouvions seuls luxembourgeois avec les Libramontois à ce niveau de D3. Mais les montées UFA Hotton et de Lunch Bastogne, qui ont accepté d'accompagner Action 22 Tenneville en D3, nous ont rassurés. Il y aura quand même donc quatre derbies, dont le premier donc en ouverture de la saison. On espère prendre un bon envol, même si on manquera peut-être un peu de rythme.»
Quant à la Coupe de Belgique, les Tavignois affronteront au premier tour le vendredi 23 septembre contre le Drenica Namur, qui livre sa seconde saison de suite en Nationale 3B.   


Coupe de Belgique 2016/2017: sept clubs provinciaux francophones en moins

Article rédigé le samedi 13 août 2016


Le tirage au sort de la Coupe de Belgique 2016/2017 à l'ABFS est connu. Ce sera un parcours du combattant pour connaître le samedi 3 juin 2017, jour de la finale, qui soulèvera le trophée à la place d'Anneessens 25 Bruxelles, vainqueur de GS Hoboken lors de la dernière édition. A moins que les Bruxellois ne mettent à nouveau tout le monde d'accord. Avant cela, le premier tour a été fixé au vendredi 23 septembre, soit une dizaine de jours avant par rapport à la saison écoulée.

On note une diminution du nombre de rencontres. S'il y en avait eu 46 en 2015/2016 (avec sept forfait enregistrés), on n'en dénombre cette fois que 33. 
Comme de coutume, les équipes de D2 n'entameront la compétition que lors du second tour, alors que les onze formations de l'élite patienteront deux tours de plus pour entrer en lice en 1/16 de finale. Les regards seront aussi tournés vers nos représentants francophones de séries provinciales. Ceux-ci auront l'honneur de disputer cette épreuve grâce à un beau parcours lors de leur coupe provinciale respective (souvent au moins jusqu'en demi-finales). Voilà l'occasion de se mesurer, pour la plupart, à une formation de D3. 
Il y avait dix-neuf équipes provinciales francophones sur la ligne de départ en 2015/2016. Il n'y en aura plus que douze. Les provinces de Liège, du Hainaut et de Namur seront les mieux représentées avec chacune trois équipes. Le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale se contentera de deux, alors que le Luxembourg n'aura que le seul Flod'Ja Orval pour rêver d'exploit. Le Petit Poucet de l'épreuve sera Team Plus Manage, qui a terminé 4e en Provinciale 4F du Hainaut. Mais cette ex-formation de D3 n'est pas dépourvue de talent, puisqu'elle a remporté la coupe provinciale du Hainaut. Il y aura un derby entre provinciaux: Loch Ness Jemeppe-sur Sambre (P1-Namur)-KV Minerois (P2-Liège). 
Voici en détail les représentants par province:

Hainaut: 3 (4 en 2015-2016)
TNT Thieu (2e en P3A en 2015-2016)
Drughi Morlanwelz (3e en P3C)
Team Plus Manage (4e en P4F)

Liège: 3 (5 en 2015-2016)
Kickers Anixhe (8e en P1 en 2015-2016)
Lach-Ara Ans (1er en P2C)
KV Minerois (1er en P3A)

Namur: 3 (3 en 2015-2016)
JS Saint-Gérard (3e en P1 en 2015-2016 - Photo ci-contre)
Loch Ness Jemeppe-sur-Sambre (6e en P1)
MFC Ciney (1er en P2B)

Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale: 2 (4 en 2015-2016)
APS Oasis Bruxelles (13e en P1 en 2015-2016)
Egema Boisfort (2e en P3D)

Luxembourg: 1 (3 en 2015-2016)
Flod'Ja Orval (11e en P1 en 2015-2016)

On retrouve deux équipes qui étaient déjà présentes la saison dernière sur la ligne de départ, à savoir les Liégeois de Lach-Ara Ans et les Luxembourgeois de Flod'Ja Orval. 

Voici, pour finir, les plus belles performances réalisées par nos club provinciaux lors de la Coupe de Belgique 2015/2016:
- 1/16 de finale: Selaklean Thulin (N1)-Mini 83 Molenbeek (P1-Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale) 2-2 (1-3)
- 3e tour: Beyne-Issimo (P2-Liège)-Soca Tavigny (N3D) 8-2
- 3e tour: Mini 83 Molenbeek (P1-Brabant Wallon/Bruxelle-Capitale)-Hoboken Ster (N2A) 6-5
On se souvient que le Mini 83 Molenbeek avait été la formation provinciale à avoir été le plus loin dans cette épreuve, en ne s'inclinant qu'en quart de finale en match aller-retour face à Futsal Jette (N1)


P1 Luxembourg: Flod'Ja Orval abonné à la coupe nationale

 


Une seule formation provinciale luxembourgeoise disputera la prochaine édition de la Coupe de Belgique à l'ABFS. Il s'agit de Flod'Ja Orval, habitué de la compétition. Et pour cause. Pour la troisième fois en quatre ans, les joueurs de la célèbre abbaye sont parvenus à se hisser jusqu'en finale de la coupe provinciale. Malheureusement, il n'y a pas eu de troisième victoire. Cette fois, ils se sont inclinés contre Action 22 Tenneville, le champion de la P1 luxembourgeoise, promu en D3.

«On espérait faire la passe de trois, qui aurait certainement constitué un record, mais nous sommes tombés sur plus forts», reconnaît sportivement le correspondant qualifié des Orvaliens, Gérald Thiry. «Tenneville a parfaitement assumé son statut de grand favori. Nous avons tenu une demi-heure, avant de prendre trois buts en autant de minutes, pour finalement nous incliner avec les honneurs sur le score de 2-6.»
Quel est donc le secret de ce club qui chaque saison se distingue dans cette compétition? «Je pense que depuis notre première finale remportée en 2012/2013 contre le Racing Arlon, les joueurs ont fait de cette compétition leur objectif par rapport au championnat, où une éventuelle montée n'a jamais été envisagée. Des joueurs, dirons-nous «fantômes» que l'on n'a pas l'habitude de beaucoup voir durant la saison, se déplacent plus facilement quand il s'agit de la coupe. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous n'avons terminé que onzième sur treize en championnat de P1. Si nous avions pu compter toute la saison sur l'effectif que nous alignons en coupe provinciale, nous aurions pu prétendre au podium.»

COSMOS STAVELOT (N3D) AU PREMIER TOUR
La saison dernière, Flod'Ja Orval avait chuté au premier tour de la Coupe de Belgique face à Lunch Bastogne (4-5), adversaire que l'équipe avait pourtant battu quelques semaines plutôt en finale de la... coupe provinciale. Cette fois encore, les Orvaliens seront hôtes. «On affrontera le 23 septembre Cosmos Stavelot. On partira dans l'inconnu. On sait juste que cette équipe a terminé dans le ventre mou de la Nationale 3D. On essaiera quand même d'atteindre le second tour, que nous n'avons jamais franchi. Peut-être le fait de savoir que nous jouerions ensuite encore à domicile contre la Nationale 2A de Family La Louvière motivera encore plus les joueurs...»
Le noyau sera toutefois quelque peu modifié pour le prochain exercice. «Nous allons a accueillir cinq nouveaux joueurs. Deux proviennent de Sainte-Marie-sur-Semois 87, relégué en P1: Grégory Simon et Emilien Hubert. Jonathan Deschamps arrive du MF Habay, qui arrête en D3. Militaire, il ne viendra que par épisodes. Pour Grégory Dazy, il s'agira d'une première affiliation, alors que Zrado Ostovic jouait à Saint-Hubert en Provinciale. On intégrera aussi quelques jeunes, sans pour autant viser la montée.»
Le groupe sera toujours dirigé par Loic Pierard, dont les troupes rencontreront IQ Nited Libramont (P2) lors des 1/32e de la coupe provinciale, fixés après la mi-septembre.


Boca Junior Libramont veut jouer le top 5 en nationale 3D de l'ABFS avec trois recrues de l'Areler Futsal Arlon

Pour sa seconde saison en D3 nationale de l'ABFS, Boca Junior Libramont a dû attendre le début du mois d'avril pour être totalement assuré de reconduire son bail à cet échelon. "On avait bien débuté 2015 et puis on s'est quelque peu relâché pour voir la zone rouge de plus près, sans pour autant avoir été mis en tout grand danger", explique le coach, Ibrahim Toktas. "Par rapport à notre 7e ou 8e place de notre premier exercice en D3, l’enthousiasme n'était plus vraiment le même. On a même dû disputer quelques matchs avec des éléments de P2 pour compléter."

Mais l'essentiel a été acquis avec le maintien, avant qu'une question se pose... "Soit nous continuions dans l'état actuel des choses, c'est-à-dire en craignant peut-être que cet enthousiasme s'effrite encore un peu plus ou alors on se donnait les moyens de viser le haut du panier. On a finalement opté pour la seconde solution. C'est ainsi que nous avons fait revenir Baptiste Da Cunha Sousa, Jean-Désiré Tibor de l'Areler Futsal Arlon (N3D), accompagnés du gardien, Thomas Ensmans. Il est vrai que leur saison chez les Arlonais bouclée à la troisième place, alors qu'ils espéraient la montée, a un peu facilité leur choix. Nous aurons ainsi deux excellents gardiens, puisque Christophe Baudet sera toujours là. On accueillera aussi Clément Aubois de Sainte-Marie 87 (N3D), un des meilleurs buteurs de la série en pleine éclosion."

"VISER LE TITRE? FAUT PAS EXAGERER"
Le but sera dès lors de faire nettement mieux en 2015/2016. "Viser le titre? Faut pas exagérer. Quand on voit les transferts de D1 réalisés par Futsal IP Hannut, on ne jouera pas dans la même cour. Et puis, Areler Futsal Arlon voudra assurément gommer son défunt parcours. Et quant on se rappelle que depuis deux saisons, le champion de la P1 liégeoise, Europa 2000 Andrimont puis l'Inter Huy, sont parvenus directement à accéder à la D2, on se dit qu'Atlas (ex-Global) ne devrait, à son tour, pas faire de la figuration. On visera plutôt le top 5."
Si notre interlocuteur a décidé de confier son poste de C.Q. à Julien Anciaux, éducateur de la maison des jeunes locale, il ne portera peut-être plus non plus le brassard rouge de coach. "Ce n'est qu'officieux, mais il se pourrait que Daniel Touillaux, le coach à succès de l'ex-Cocoloco Arlon, ne débarque. Quoi qu'il advienne, je resterai malgré tout impliqué dans le staff."
La nouveauté, c'est que l'équipe ne devrait plus disputer ses matchs à domicile aux Halles des Foires de Libramont."Un nouveau complexe sportif est en construction juste à côté. Au moment de rendre nos heures de salles à l'A.B.F.S., elle n'était pas encore terminée. Pas vraiment emballée au départ par notre présence vu que le football en salle demeure le parent pauvre, la commune a finalement décidée de nous laisser un créneau. Logiquement donc, on devrait y débuter la nouvelle saison."



N3D: Stéphane Didier et Pascal Louis en duo pour reprendre la présidence d'Areler Futsal Arlon

Alors que beaucoup d'observateurs faisaient de l'Areler Futsal Arlon l’épouvantail de la Nationale 3D à l'ABFS en 2014/2015, les Arlonais ont craqué entre la fin mars et le début avril, en affichant un 0 sur 8 fatal. Du coup, en plus de voir le titre complètement s'envoler en faveur de l'Inter Huy, les ouailles d'Alain Gilles ne sont même pas parvenues à conserver le premier accessit, qui a permis à Palermo Hannut d'accompagner les Hutois en D2. Au terme de cette terrible désillusion et de l'assurance de poursuivre en D3, le président Jean-Pol Octave a tourné la page.

"Mais ce n'est pas dû à ce bilan sportif", explique le C.Q. arlonais, David Lepage. "Cela faisait deux ans que Jean-Pol parlait de céder le témoin. On s'y préparait donc petit à petit depuis lors, d'autant qu'il avait d'ailleurs failli tout remiser à l'aube du défunt exercice, avant de se raviser. A 72 ans et après 25 ans de présidence, on comprend qu'il ait eu envie de passer à autre chose."
Et pour lui succéder, le club misera dorénavant sur une co-présidence. "On voulait, pour cette place, quelqu'un qui a l'esprit du club. En cherchant, on s'est dit que l'association entre Stéphane Didier, qui était à ma place auparavant, et Pascal Louis, le plus ancien au club en nombre d'années d'activité, pourrait être la solution. Le premier a l'habitude de dire les choses de façon assez directe, alors que le second est moins tranché. Ils s'entendent en plus très bien. Ils formeront donc ainsi le nouveau binôme à la tête du club, alors que je poursuivrai ma fonction de C.Q."

PEDRO MARINHO SUCCEDE A THOMAS ENSMANS DANS LA CAGE
Avec cette nouvelle structure mise en place, le club peut à présent travailler pour tenter de faire oublier sportivement la dernière campagne écoulée. "Il est clair que malgré cette place sur le podium, notre saison n'est pas réussie puisque la D2 était visée", reconnait Alain Gilles, qui reste à la tête de l'équipe, secondé par Toufik Ifkar. "Jusqu'à présent, on sait concrètement que trois joueurs nous quittent pour retourner dans leur précédent club, au Boca Junior Libramont (N3D): Bapstiste Da Cunha Sousa, Jean-Désiré Tibor et le gardien, Thomas Ensmans. Pour remplacer ce dernier, nous accueillerons Pedro Marinho, qui évolue en Ligue 2 en France à Longwy Boys et qui jouait aussi en P1 luxembourgeois à Samba Seven Niederkorn. 
En principe, nos «Français», tels que Mohamed Kehal, Nabil Daouadji et Frederic Da Rocha, seront toujours des nôtres. 
Quant à nos ambitions, elles doivent encore réellement être définies. Je viens à peine de rentrer de vacances et je n'ai pas encore rencontré les dirigeants à ce sujet. Mais forcément, on visera certainement un rôle en vue."
A noter que Pascal Louis officiera comme coach de la seconde équipe en P2 luxembourgeoise, passée de la série B à la A.


N3D: Milli Gorus Verviers fait taire les rumeurs

Pas mal de rumeurs ont circulé ces dernières semaines sur la destinée du club du Milli Gorus Verviers. Certains parlaient d'un arrêt pur et simple des activités, alors que d'autres estimaient, par contre, que le club se préparait à coups de renforts de D1 et de D2 à jouer les tout premiers rôles lors de l'exercice 2015/2016. Nous avons donc joint le C.Q. verviétois, Selcuk Say, qui nous éclaire sur la situation.

"Il est vrai qu'après quasi dix années d'investissement au sein du club, j'avais émis dans un premier temps la possibilité de tout arrêter", explique Selcuk Say. "J'avais d'autres priorités vu qu'en plus, cela devenait aussi pas mal lourd à gérer. Pour preuve, j'étais prêt à remettre le matricule à Lecocq Dison Verviers militant en P2, mais cela ne s'est finalement pas fait. C'est alors que des joueurs se sont manifestés. Des proches ont émis le souhait de venir chez nous et j'ai accepté de poursuivre."
Il y a aura bien des joueurs de D1 et D2 dans la nouvelle monture, mais on est toutefois loin d'une razzia. "Nous aurons bien un ex-joueur de la D1 d'Essalem Verviers -qui ne repartira pas en D2- en la personne de Mohamed Duran, mais cela se limite à ce joueur. Il sera accompagné d'Umit Bariskan, qui reste sur une saison sabbatique, après avoir porté les couleurs du Bosphore Verviers en D3. Il s'agit en fait de retours plus que de transferts, puisqu'ils ont déjà milité chez nous par le passé en provinciales. 
La seule véritable arrivée, c'est celle de Moussa Diallo. Ce dernier se retrouvait sans club suite à l'arrêt d'Europa 2000 Andrimont en Nationale 2. Mais comme dans son précédent club, vu ses engagements au football, il ne sera pas présent tous les vendredis. Nous sommes donc loin d'avoir constitué, comme certains le pensent à tort une armada pour faire office d'épouvantails de la série."

"LOIN DE NOUS L'IDEE DE JOUER LE TITRE"
D'ailleurs, l'équipe, qui a terminé onzième la saison dernière avec huit unités d'avance sur les relégués du Racing Arlon, espère juste à nouveau vivre une saison sans tracas. "Les arrivées de ces joueurs, certes de qualité, ne vont pas tout révolutionner. Le reste du noyau est quasi identique à celui qui a terminé le défunt exercice. Loin de nous, dès lors, l'idée de jouer le titre."
Ce sont désormais les vacances et les joueurs ne se retrouveront pas avant la reprise. "Comme à notre habitude, il n'y aura aucune préparation et on se reverra lors du premier vendredi de compétition. Il nous faudra donc un peu de temps pour trouver le rythme, avant de monter en puissance."



Dison de retour en D3 après s'être refait une santé en P2

En mai 2013, Jean-Luc Demortier, le C.Q. d'Optique Dison, prenait la décision d'arrêter les frais en D3 nationale de l'ABFS, de rendre son matricule à Palermo Hannut alors champion en P3 et de repartir sur de nouvelles bases en Provinciale 2 liégeoise. "Je manquais, à cette époque, cruellement de reconnaissance", explique-t-il.

"Alors qu'il fallait parfois refuser des joueurs pour prester à domicile, beaucoup de ceux-ci trouvaient des excuses pour éviter de faire les plus longs déplacements. Du coup, nous devions rouler comme des fous sur l'autoroute, car c'est de justesse que nous arrivions à réunir un minimum de joueurs. Cette situation n'était plus possible."
En Provinciale 2A durant ces deux dernières saisons, notre interlocuteur s'est refait une santé. "Je suis reparti avec des jeunes qui avaient soif d'apprendre et qui sont dotés d'une mentalité exemplaire. Ils sont réceptifs et se donnent sans relâche à l'entraînement. Nous avons terminé dans le top 5 en 2013/2014 et nous avons bouclé le défunt exercice sur la troisième marche du podium. Nous aurions pu être champions, mais certains ont relâché la vigilance sur la fin, sachant le nouveau projet qui se préparait."

MIX ENTRE DISON ET ESSALEM VVS
Ce projet était de retrouver une place en D3. "Vu la qualité de mes jeunes promesses, c'était mieux que de les faire perdre un an en P1. Je pensais, dans un premier temps, reprendre le matricule du MG Verviers, mais le club a finalement poursuivi. On s'est alors mis à table avec Europa 2000Andrimont et Escale Oreye. Le premier club cité voulait arrêter en D2, à l'inverse du second qui bien que relégué désirait rester dans l'antichambre. On s'est arrangé. Oreye a pris la place d'Andrimont en D2 et nous avons pris celle d'Oreye en D3, alors que notre matricule a été remis à quelques joueurs Andrimontois qui voulaient redescendre en P2 sous le nom Ottomont Andrimont."
Et pour assumer cette promotion, Jean-Luc Demortier a confectionné un mix de ses meilleurs joueurs, auxquels seront associés d'autres joueurs d'Essalem VVS (Verviers), qui a terminé second de la même série de P2. "Amine et Youssef Alcabir, Younisse Ramdani et Michaël Laffineur (gardien) proviennent d'Optique Lecocq Dison et Soufian et Mohamed Boukkalkoul, Mounir (gardien) et Alim Ayvazoglu arrivent de la P2 d'Essalem. J'ai coaché ces derniers pour la plupart en équipe d'âge. Un autre devrait venir de l'extérieur. 
Ma première préoccupation sera de les initier aux nouvelles règles de la D3: les cartes bleues, les coups francs aux neuf mètres,... Ils ont l'habitude de jouer ensemble comme en plaine (sic) et il faudra donc mettre l'accent sur l'organisation."

REPRISE LE 31 JUILLET
Malgré la série relevée dans laquelle l'équipe a été versée (Nationale 3D), Dison espère au moins viser la première colonne. "Un top 6 serait déjà bien. 
Deux équipes semblent intouchables: MG Verviers, qui a rapatrié plusieurs anciens joueurs de D1 d'Essalem Verviers et de la D2 d'Europa 2000 Andrimont, et Futsal IP Hannut, avec l'arrivée du coach d'Audio Waremme (N1) et quelques joueurs, plus d'autres de Dhuy BX Hannut. 
Si l'on ajoute Areler Futsal Arlon qui doit une revanche à ses partisans, le top 3 est quasi connu."
Le club, qui sera présidé par l'épouse de notre interlocuteur, Claire Dethier, espère prendre le bon sillage. "Nous avons déjà affronté quelques équipes de D2 en matchs amicaux. On n'a été battus que 7-8 par l'Escale Oreye, alors que nous avons continuellement mené. C'est notre seul revers. 
On reprendra le 31 juillet de nouveau par des matchs amicaux face à des D2: Oreye à nouveau, Palermo Hannut et certainement Celtic Visé et Dolphins La Calamine. 
On espère aussi instaurer un entraînement un lundi sur deux."



Nationales: reprises de matricules, changements de dénominations et retour à des séries de 14 équipes en D3

Les séries nationales de l'A.B.F.S. pour la saison 2015-2016 ont été dévoilées. Voici les principaux enseignements à en retirer. A noter, le retour à quatorze équipes au lieu de treize dans les séries de D3. Cela veut dire qu'il faudra à nouveau éviter les deux derniers sièges, et non plus seulement le dernier, pour ne pas filer en P1...

NATIONALE 1
On note la disparition d'Essalem Verviers (qui aurait dû basculer dans l'antichambre) au grand regret de son président Alain Bartholomé, alors que Dhuy IP Hannut et Futsal Louvain ont rejoint la D2. 
Ce sont Anneessens 25 Bruxelles et d'Ergo Flémalle, respectivement champion en Nationale 2A et Nationale 2B, qui les remplacent, accompagnés par Piazza Gilly, qui a forcé sa promotion lors des barrages du tour final. 
Elite Futsal Binche devient HCTE Cosmos La Hestre, suite à l'absorption de la D2 de Besonrieux-Le Roeulx (dont Franco Carlino devient le C.Q.) et de l'école de Cosmos La Hestre. 
Waremme AC change sa dénomination en AC Men Waremme, tandis que les Flandriens d'Argos Saint-Gilles deviennent ARB Tamise, avec ses deux Internationaux Sergeant et De Brandt.

NATIONALE 2A
Cette série accueille quelques formations hennuyères de Nationale 2B: RS La Louvière, Magic Thulin, Family La Louvière et Gioventu Morlanwelz qui, champion de Provinciale 3C, a racheté via Patrick Scelso, ex-coach du Cosmos Manage, le matricule de HCT Besonrieux pour se hisser directement à ce niveau. Les champion de la Nationale 3A, Welkom Sombeke, et de Nationale 3B, LART Bruxelles, ainsi que BV Sicile Pont-de-Loup (2e meilleur second de D3 au coefficient), sont aussi de nouveaux venus. 
Même constat pour le RC Anderlues, qui n'avait pourtant terminé que 4e en Nationale 3C. Mais Larry Dubois, le président et C.Q., a repris le matricule du Cosmos Manage, associé pour sa part au Red Star La Louvière, pour s'offrir une promotion «cadeau». 
RCP Kessel-Lô retourne en Nationale 3A, alors que l'autre descendant namurois, le BF Dinant, repartira en Nationale 3B deux saisons après s'en être s'en être extirpé. 
Beltona Termonde change de nom pour Futsal Gand.

NATIONALE 2B
Mini Excel Wavre-Limal et Eurofoot Tervuren sont transvasés de la Nationale 2A. La série accueille aussi les champions de Nationale 3C et Nationale 3D, respectivement Fact Group Limal (désormais Fact Futsal Limal, qui évoluera à Grez-Doiceau) et ses Internationaux Bilal Errahmouni et Mohamed El Marnissi et  l'Inter Huy, mais aussi les deux descendant de l'élite, ZG Louvain (devenu Futsal Louvain) et Dhuy IP Hannut. Ce dernier club a l'art de modifier sa dénomination. Arrivé directement en Nationale 2A en 2011 suite à la reprise du matricule namurois du DBS Mettet sous la dénomination d'Eghezée/Hannut, le club de Raymond Falise, dévasté par Futsal IP Hannut, accueillera des joueurs amateurs bruxellois sans repères sous le nom de Dhuy BX Hannut. Ceux-ci sont apparemment prêts à effectuer, lors des matchs à domicile, la soixantaine de kilomètres séparant la capitale à la salle hannutoise. 
Bien que normalement relégué en D3 malgré un goal-average pourtant positif, l'Escale Oreye ne doit sa place encore à ce niveau que grâce à un échange de son matricule avec celui de l'Europa 2000 Andrimont. 
En tant que meilleur second de toutes les D3, Palermo Hannut fera ses débuts dans l'antichambre. La capacité de son C.Q., Fabrice Salembier, capable de reconstruire lors des deux dernières saisons un groupe qui plus est compétitif dans l'urgence, n'y est sûrement pas étranger.

NATIONALE 3A
Série à 100% flandrienne comme la saison passée, avec les promotions des championnats de la compétition flamande de Plak Varsenare (1er région occidentale), ZVC Rekem (2e région orientale) et Maverickx Kampenhout (1er région centrale) et Lions Belsele (4e région occidentale, qui jouera sous le matricule de RB Hamme). 
RC Kessel-Lo descend de Nationale 2A.

NATIONALE 3B
Cette série aura l'accent namurois à plus de 70%, avec dix équipes sur les quatorze répertoriées. Parmi celles-ci, débarquent Drenica Namur, lauréat de la coupe et champion de P1, ainsi que son dauphin du MFC Clermont, fêtant son retour à cet étage qu'il avait quitté en 2013. 
Après deux saisons en Nationale 2A, les Dinantais du "Better Foot" rappliquent en D3. 
Quatre équipes du Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale complètent la série, dont les deux premiers classés de la Provinciale 1, ASM Etterbeek et Futsal Bruxelles. 
LART Bruxelles est  promu à l'étage supérieur. 
Le 2e classé de la saison dernière, ZVC Hoegaarden disparaît, Den Toog Opvelp est relégué. 
Les joueurs brabançons du GT Sambreville (matricule namurois racheté en 2013) ont gardé pour la seconde saison de suite la même dénomination, alors qu'il n'ont aucune attache avec cette commune, évoluant d'ailleurs toujours au complexe sportif de Villers-la-Ville.

NATIONALE 3C
S'y côtoieront à nouveau toutes les équipes hennuyères de cet échelon, au nombre ce neuf, trois formations du Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale (Ajax Rebecq, Rebecq United et le troisième classé de Provinciale 1 du Mini Wac Ixelles) et deux du namurois (Walcourt/Strée, relégué de N2B évoluant dans le Hainaut à Beaumont et le Mini Star Jemeppe). 
Chievo Morlanwelz doit sa promotion à son titre en Provinciale 1 du Hainaut, alors que River Plate Morlanwelz (3e de la P1 du Hainaut) a profité du refus de l'Athlétic Soignies, second de ce même championnat, pour venir compléter la série. 
River Plate Morlanwelz est toujours présent, mais englobe désormais la formation de P1 de Blaugrana Morlanwelz, classée 10e de la P1 hennuyère. 
Plus de trace de Maracana Boussu, l'unique relégué en P1. 
Pour rappel, La Tôle Errante de Braine-le Comte avait déclaré forfait général avant que ne débute la précédente saison. 
Quatrième en 2014/2015, le Racing Anderlues a rejoint la Nationale 2A en raflant le matricule du Cosmos Manage, absorbé par le Red Star La Louvière. C'est le club d'AC Colfontaine/Hornu qui en profite pour reprendre, sous le matricule anderlusien, sa place en D3, un an après l'avoir quittée suite à sa relégation. Les Coalisés restent sur une sixième place en Provinciale 1 du Hainaut. 
Fact Futsal Limal, champion en titre, et son dauphin, Sicile Pont-de-Loup, ont rejoint la D2.

NATIONALE 3D
Luxembourgeois (5 équipes) et Liégeois (9 équipes) se croiseront encore pour tenter de prendre le même chemin en D2 que l'Inter Huy, champion, et son dauphin, Palermo Hannut, meilleur deuxième classé de la Nationale 3. 
Les champions de Provinciale 1 luxembourgeoise, MF Habay, et de Provinciale 1 liégeoise, Global Liège, sont les nouveaux venus. Pour cette dernière formation, il faudra s'habituer à la nommer Atlas Liège. 
Cofely Liège a suivi la même trajectoire grâce à sa seconde place parmi l'élite provinciale. 
Ethiad Waremme, qui verra l'arrivée remarquée de Geoffrey Alfonso, champion de D1 avec Waremme AC en 2013/2014, devient Futsal IP Hannut, dû en partie à l'arrivée de Kevin Delathuy en tant que joueur de Dhuy/Hannut, mais aussi comme sponsor. 
Optique Dison fait son retour à ce niveau, alors que fin 2012/2013, son C.Q., Jean-Luc Demortier, la mort dans l'âme, avait dû se résoudre à repartir à l'échelon provincial pour manque notamment de reconnaissance. Mais les voyants sont à nouveau au vert. Le club, qui a terminé 3e en Provinciale 2A de la Province de Liège, a repris le matricule de l'Europa Andrimont, qui a permuté, pour sa part, le sien avec celui de l'Escale Oreye.